samedi 20 décembre 2014

Un long week-end à Bruges

un week end à Bruges en Belgique

Ceux qui me suivent sur Instagram ont pu le voir, je reviens tout juste d’un city-trip de trois jours à Bruges. Avec ses canaux, ses petites rues pavées, et ses lumières de Noël, cette ville belge m’a rendu totalement chamallow et m’a donné envie de partager mes balades, adresses shopping et bons plans food que j’ai pu découvrir.

Que visiter à Bruges ?

Promenades & Visites

Bruges est une ville dans laquelle il fait bon de se perdre. En l’espace de trois jours nous avons parcouru des dizaines de kilomètres à pieds, sans jamais être déçus. Il faut dire que l’intégralité de la ville est pavée, et avec son architecture gothique et ses maisons en brique, je poussais des petits « oh » d’émerveillement à chaque nouvelles ruelles que je découvrais.

Grande place bruges

architecture bruges beffroi bruges

La grand’ place & La place du Bourg :

La grand’ place et la place du Bourg situées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre, constituent le centre névralgique de la ville. Impossible de passer à côté du Beffroi de 83 mètres de haut, des bâtiments néo-gothiques et des nombreux musées se trouvant ici.
Attention toutefois, comme tout lieu hyper touristique, vous y trouverez de nombreux restaurants pièges à touristes, à la déco certes séduisante mais aux menus des plus médiocres.

canaux bruges

visite de bruges canaux

Les canaux

La première chose que vous dira notre cher ami Google à propos de Bruges c’est qu’elle est appelée « La petite Venise du Nord ». Il faut dire qu’avec une cinquantaine de canaux traversant la ville, nous avons eu de quoi flâner le long de l’eau. Associés à l’architecture médiévale, ces canaux rendent la ville incroyablement poétique. Je vous conseille donc de vous réserver plusieurs heures pour longer les canaux de la ville et vous perdre dans les rues adjacentes, nettement moins touristiques mais tout aussi charmantes que celles présentes dans le centre-ville.

moulins bruges remparts bruges

Les remparts & les moulins

Tout autour de la ville se trouvent les remparts, qui ne sont autres que le poumon vert de Bruges. A travers un anneau végétalisé encadrant le centre-ville, nous avons pu découvrir les portes de la ville (ou tout du moins ce qu’il en reste) ainsi qu’une série de moulins à vent. Par manque de temps, nous n’avons pas pu approfondir l’ensemble des bâtiments historiques se trouvant dans ce secteur, mais la ballade un brin champêtre mérite le détour.

authentic trappist product

musée de la biere bruges

Ou boire une bière à Bruges ?

Bruges Beermuseum

La météo plutôt clémente que nous avons eu, nous a incité à parcourir la ville plutôt que de nous planquer dans des musées. Cela étant, nous avons tout de même visiter le beermuseum pour faire une petite mise à niveau sur l’histoire de la bière belge et son processus de brassage. En fin de visite, nous avons fait une halte à la salle dégustation du musée, histoire de tester 6 bières différentes (oui oui, à deux !) et mettre en pratique tout ce que nous venions d’apprendre.
J’ai adoré ce musée que j’ai trouvé particulièrement ludique et interactif.

week-end belgique

Adresses shopping

Hema

J’ai profité de ces quelques jours en terre belge pour faire un peu de shopping, en commençant par Hema. Alors certes l’enseigne existe en France, mais la boutique que j’ai pu découvrir à Bruges est trois fois plus grande que les adresses que je fréquente habituellement. J’ai donc totalement craqué, notamment au rayon papeterie, et ai pu profiter de l’occasion pour dénicher plein de petits cadeaux de Noël pour mes proches.
Adresse : Steenstraat 75-77

Goûts & couleurs bruges

shopping déco bruges

Goûts & Couleurs

Juste à côté de notre hôtel se trouvait la boutique « goûts & couleurs » regroupant tous mes designers favoris : bloogminville, house doctor, muuto, normann copenhague, hay, ferm living…
J’ai donc adoré cette boutique proposant des objets déco au design scandinave et aux couleurs pastels. Je crois d’ailleurs, que je pourrais habiter dans cette boutique tant elle m’a plu.

Juliette's Bruges

Juliette’s

Plus que le chocolat, je suis une fan inconditionnelle de spéculoos et plus largement de tout ce qui rapproche de près ou de loin à la cannelle. J’ai donc été conquise par la boutique Juliette’s qui propose de nombreux biscuits faits maison, parmi lesquels se trouvent de nombreuses préparations à base de cannelle. Vous pourrez aussi y dénicher des dentelles de Bruges, noeuds, rochers, cookies… etc.
Même si la plupart de mes achats provenant de cette boutique sont encore bien au chaud dans leur paquet, j’ai quand même déjà testé les dentelles de bruges, et la pâte à tartiner chocolat blanc / spéculoos qu’il vous faut absolument ramener si vous êtes de passage à Bruges.
Adresse : Wollestraat, 31A

kok_au_vin_bruges

Spécialités belges

Bons plans food

En venant en Belgique je me doutais bien que j’allais passer un sacré bout de temps derrière une assiette à manger les spécialités locales. Grâce à nos amis Yelp et Tripadvisor, ainsi que par les conseils des locaux et les adresses glanées sur différents blogs, nous avons pu découvrir quelques bons plans food, que je vous recommande vivement :

Bistronomie belge

● Kok au vin : Cela a été notre tout premier restaurant et pas des moindres. Sous les conseils de la réceptionniste de notre hôtel, nous avons pu découvrir une cuisine raffinée dans un cadre moderne et design. Le menu entrée / plat / dessert était à 25 euros, mais étant accueilli par une série de mises en bouche, je n’ai pas voulu être trop gourmande et ai pris un plat unique (en photo ci-dessus). L’ensemble des assiettes étaient aussi jolies que bonnes. Bref c’est un restaurant auquel il faut aller si vous avez envie d’une cuisine locale et élaborée.
Adresse : Ezelstraat 21

moules frites bruges

Moules / Frites

Breydel de coninck : Impossible de venir en Belgique sans passer par l’étape moules / frites. Après avoir tester deux restaurants en proposant, ma préférence va pour Breydel de coninck qui les réalise parfaitement. J’ai pris une variante faite à partir de la Zot (la bière locale) et je n’ai pas été déçue ! En entrée je m’étais laissée tenter par les beignets de crevettes que je voyais présents sur beaucoup de cartes de restaurant, et là aussi ce fut une bonne surprise.
En entrant dans ce type de restaurant, on ne s’attend pas à une cuisine hyper élaborée et raffinée, mais simplement à des assiettes généreuses et pleines de goûts et c’est ce que j’y ai trouvé. A noter que j’ai picoré un peu de leur homard (autre spécialité du restaurant) qui était juste à tomber.
Adresse : Breidelstraat 24

Hélène Denis

chez_albert_bruges

Gaufres & chocolat chaud

● Chez Albert : Les waffles de chez Albert sont le parfait plaisir de rue, lors d’un après-midi froid. A emporter, ces gaufres faites sous vos yeux (et donc non-réchauffées) sont fondantes et pas trop sucrées. J’ai nappé la mienne de chocolat fondant (et mea culpa, j’ai hésité à rajouter de la chantilly), mais finalement je crois que je l’aurais préféré nature. Avec le drapeau belge planté au milieu de ma gaufre, il n’en fallait pas plus à la petite touriste française que je suis pour déclarer cette waffle comme excellente !
AdresseBreidelstraat 16

The old chocolate house : En fin de journée, alors que toutes les boutiques fermaient, nous avons pris un chocolat chaud à emporter qui était ma foi fort bon et justement dosé. Le prix était un peu élevé, mais j’ai vraiment eu l’impression de boire un chocolat à l’ancienne doux et crémeux, sorte de boisson miracle pour que j’arrête de me plaindre du froid.
Adresse : 1c Mariastraat

Lizzie’s Wafels : Quelques heures avant de reprendre le train en direction de Paris, nous nous sommes accordés un ultime plaisir chez Lizzie’s Wafels, un salon de thé qui propose des gaufres king size et des chocolats chauds à tomber. Les gaufres sont vraiment impressionnantes (une est largement suffisante pour deux personnes). Elles sont croquantes et aériennes, et du coup absolument pas bourratives. Les chocolats chauds quant à eux se présentent sous la forme d’une grosse tulipe de chocolat que vous devez faire fondre dans votre verre de lait chaud et crémeux. Si comme moi vous avez 5 ans et demi, l’expérience devrait vous plaire. Ultime point positif pour ce salon de thé : l’accueil fut adorable !
Adresse : Sint-Amandsstraat 27

infos pratiques bruges

week-end à Bruges Noël à Bruges

Infos pratiques

● Bruges est à moins de 3 heures de Paris en Thalys. La gare se situe d’ailleurs aux portes de la ville ce qui vous permet de vous rendre dans le centre de Bruges à pieds.

● La ville se situe dans la partie Flamande et donc non-francophone de la Belgique. Mais don’t worry, tout le monde se débrouille en français ou en anglais. Nous avons donc fait zéro effort pour parler néerlandais.

● Bruges est plus grand qu’il n’y parait. Pour avoir un bon aperçu en l’espace d’un week-end je vous conseille de louer un tandem (tout le monde se déplace à vélo là-bas), et de profiter des calèches pour faire le tour du centre ville et des bateaux pour découvrir les canaux (cette dernière option n’est toutefois disponible que sur la période printemps – été)

● La vie commerçante s’arrête très tôt à Bruges. Les boutiques et salons de thé ferment entre 17h et 18h et il est difficile d’avoir une place dans un restaurant passé 21h. Il est donc préférable d’éviter les grasses matinées pour profiter pleinement de la ville.

● La ville est très cher. Pour un restaurant, comptez entre 25 et 50 euros par personne (même pour un simple moules / frites). D’ailleurs ne demandez pas non plus de carafe d’eau, cela n’existe pas. Vous pourrez seulement commander de l’eau minérale en bouteille. Pour les musées, il faudra débourser environ 11 euros pour une visite.

● Concernant l’hôtel, nous avons séjourné à Ter Brughe, un quatre étoiles situé en bord de canal, que je vous recommande vivement.

Bruges de nuit

J’espère vraiment que cette visite vous aura plus et vous donnera envie de visiter ce petit coin de Belgique tellement joli et romantique.

***

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

jeudi 04 décembre 2014

Ma whishlist de Noël

J’adore le mois de décembre. Je suis une véritable victime des assauts du marketing et laissez-moi vous dire que je l’assume totalement. La fille qui porte des pulls de Noël, bois des litres de vin chaud et passe ses soirées devant des dessins-animés ringards, c’est moi !

Ce cru 2014 s’annonce d’ailleurs excellent. Dans quelques jours débutera à Lyon la fête des lumières. Fête avec laquelle j’entretien une totale relation de « je t’aime moi non plus » : Je beugle (terme extrêmement représentatif) face aux marées humaines de touristes envahissants Lyon (Wikipedia m’informe qu’ils sont entre 3 et 4 millions), mais je ne m’imagine pas dans une autre ville durant la période du 8 décembre.

Après plusieurs jours de bains de foules, je partirai pour quelques jours de vacances à Paris puis à Bruges en Belgique et je reviendrai à temps pour fêter Noël avec toute ma petite famille. Côté nouvel an, j’ai très envie de le faire cette année, en pyj’ devant la télé.

Mais revenons-en à l’essentiel : NOËL ! J’adore faire une wishlist faute d’avoir passé l’âge d’écrire au vieux barbu. J’aime la faire suffisamment grande pour que mes proches piochent dedans et que je ne sache pas ce que j’aurai le matin du 25 décembre.

Et puis une liste de Noël, ça répond à l’éternelle question qu’on t’envois par texto « Et sinon tu veux quoi cette année pour Noël ? » (les intéressés se reconnaitront)

wishlist

1. Petit sac tambourin Kookai, qui est définitivement ma marque de prêt à porter favorite.
2. Radio Roberts revival sur laquelle je lorgne depuis facilement 6 – 7 ans
3. Affiche Garance Doré, féminine et minimaliste qui irait parfaitement dans ma salle de bain
4. Planche en bois Snug, car n’oublions pas que nuage + bois = big big love (je suis une victime)
5. Marinière Sézane, qui en plus d’être jolie me semble parfaitement douillette
6. Coussin Ferm Living, mais à vrai dire tous les coussins de cette marque me font craquer
7. Bougies king size Yankee Candle, que j’ai en petit format et dont je raffole suffisamment pour passer à la taille supérieure
8. Boucles d’oreilles Etsy en or et perles d’eau douce que je trouve terriblement chic
9. Palette Urban Decay, Naked 2 que j’ai très envie d’expérimenter sur mes yeux verts
10. Soutien gorge triangle Princesse tamtam, à la forme et à la couleur parfaite
11. Théière Mr & Mrs Clynk pour l’assortir aux tasses de la collection que j’ai déjà
12. Porte clefs Ladurée, histoire de remplacer mon porte clé de la banque postale (oui, je sais…)
13. Famille goutte que je trouve beaucoup trop mignonne pour les laisser hors de ma déco
14. Set de 3 boites de rangement Aztec pour y planquer tout mon petit bazard
15. Montre Casio gold tellement hype et tendance

***

Et vous, qu’aimeriez-vous avoir cette année à Noël ?

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

lundi 10 novembre 2014

Shirataki de konjac et légumes d’automne

L’avantage lorsqu’on bosse dans une agence de relations presse, c’est que l’on teste régulièrement les produits de nos clients. Parmi les jolies marques avec lesquelles je travaille il y a Gayelord Hauser. Il y a un an, quand je suis arrivée dans cette agence les énormes préjugés que je pouvais avoir au sujet des produits minceur, ne m’auraient pas permis de qualifier Gayelord Hauser de « jolie marque ». Et pourtant aujourd’hui, à force d’avoir le nez dans les communiqués de presse et de goûter leurs différentes gammes de produits, je suis totalement convaincue.

recette minceur automne

Parmi les produits qui sont sortis durant ces derniers mois se trouve une gamme à base de konjac.
Pour rappel, le konjac c’est une plante cultivée en Asie réduite en poudre puis transformée en vermicelles ressemblant étrangement à des pâtes ou à du riz. Le gros point fort du konjac c’est son faible apport calorique puisque ce dernier est de 3 calories pour 100g.
Du coup, quand j’ai envie d’un plat doudou parce que dehors il fait froid et gris, je fais croire à mon corps qu’il est en train d’assimiler un plat riche et réconfortant alors qu’en fait, il continue à être au régime.

konjac gayelord hauser recette legumes anciens

Je vous ai d’ailleurs préparé une recette hyper gourmande et relativement faible en calories histoire d’illustrer les possibilités qu’offrent le konjac.
Vous aurez donc besoin pour deux personnes de :

– 1 paquet de shirataki de konjac Gayelord Hauser
– 2 carottes
– 1 panais
– 1 gros morceau de courge muscade
– 2 tranches de faux filet
– 1 oignon
– Huile de sésame
– Miel
– Sauce soja
– Sésame grillé
– Sel à l’ail
– Poivre

plat régime

• Dans un premier temps coupez vos tranches de faux filets en lanières et mettez les dans une marinade composée de 6 cuillères à soupe d’huile de sésame, 2 cuillères à soupe de miel, 2 cuillères à soupe de sauce soja, 1 cuillères à soupe de sésame grillé et un peu de sel à l’ail. Remuez régulièrement votre préparation afin que la viande s’imprègne bien de la marinade.

• Pendant ce temps, mettez votre four à chauffer à 200°C afin de faire rôtir les légumes d’automne.

• Commencez par détailler vos carottes en tronçons de 10 cm, et badigeonnez les au pinceau de la marinade que vous avez préparé auparavant. Enfournez vos carottes sur une plaque recouverte de papier cuisson pour 35 minutes de cuisson.

• Pendant que les carottes commencent à cuire, épluchez de la même manière le panais et la courge muscade en gardant bien la peau de cette dernière qui deviendra tendre après cuisson. Enfournez le reste des légumes et laissez cuire durant 25 minutes.

• Rincez vos shirataki puis plongez les deux minutes dans de l’eau bouillante.

• Pendant ce temps, faites revenir votre oignon émincé, vos morceaux de faux filet et le reste de marinade à la poêle sans ajouter de matière grasse.

• Une fois vos différents éléments prêts, mélangez-les et dégustez !

***

Et vous, quelles sont vos recettes light, pour ne pas craquer quand les températures baissent ?

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.