dimanche 13 avril 2014

Apprentie blogueuse mode

Hélène Denis souris des villes

Il y a une semaine je vous disais vouloir donner un nouveau souffle à ce blog. J’avais alors en tête de poster plus régulièrement, et notamment de poster plus régulièrement des billets beauté et mode.
Sauf que pavaner sur la pointe des pieds avec un sourire mignon et la main nonchalamment poser à la taille, c’est pas vraiment mon business. Je propose donc que nous partions du principe que cet article est un billet béta, une première ébauche aux papiers mode, que je vous posterai durant les prochaines semaines. Promis promis, je vais m’entrainer à mettre les pieds en dedans ! (ah ah)

tenue de printemps blog mode tenue de printemps blog mode

Et sinon, cette tenue c’est un peu mon uniforme doudou du moment. Depuis ma séparation je suis retournée vivre chez mes parents, et le temps de me retrouver un nouvel appartement, j’ai environ 3 à 4 heures de trajet par jour. J’opte donc pour du confort à grand coup de top fluides et de boyfriends jean, que j’agrémente de couleurs pastels (pour le moral).

tenue de printemps blog mode

Perfecto à fleurs Promod | Top Mango | Sac Monoprix (old) | Vernis Mavala (fresh melon) | Bague Monsieur Paris

vendredi 11 avril 2014

Profession : chargée des relations blogueurs

soirée blogueurs paris

Aujourd’hui parlons ticket resto et open space.
Depuis quelques mois je travaille dans une agence de communication spécialisée dans les RP (relations presses) en tant que social media manager. Pour la faire courte, la meuf qui vous envoie des mails pour vous proposer des partenariats et vous inviter à des soirées blogueurs, c’est moi. Et figurez-vous que j’adore ce job.

soirée blogueurs paris soirée blogueurs paris

Tout d’abord, je l’adore car en bon petit soldat de la génération Y, je suis convaincue de la complémentarité des blogs et des réseaux sociaux vis à vis des médias plus traditionnels. Je suis en effet persuadée que les internets et tous les outils gravitants autour sont une chance pour notre génération. Il ne s’agit pas de nouveaux outils avec lesquels « on doit faire », non, il s’agit du meilleur moyen de faire connaitre son petit business. Le « c’était mieux avant » me brule régulièrement les oreilles, et je pars alors dans de grands discours évangélisants, pour expliquer qu’internet ce ne sont pas que les dérives qu’on pointe du doigt, mais que c’est désormais le meilleur moyen de se faire entendre.

soirée blogueurs paris

Si j’aime ce job, c’est aussi parce qu’étant un dinosaure de la blogosphère (j’ai ouvert mon premier blog en 2005) je reçois régulièrement des propositions pour travailler avec des marques. Ces propositions peuvent parfois être très très cool, mais elles peuvent être aussi envoyées de façon maladroite voir carrément opportuniste.
Je pense que nous avons toutes déjà reçu ce fameux mail, qui te fait les yeux doux à grand coup de : « Au cours de mes recherches sur le Web, j’ai en effet été interpelée par votre site. J’aime beaucoup son style, sa qualité, son ton léger ainsi que son contenu qui est en phase avec l’un de nos partenaires » pour finir par une demande d’écriture de billet sponsorisé sans aucun dédommagement.

Mais soyons clair, je comprends parfaitement qu’une marque ne puisse pas avoir le budget nécessaire pour payer le fameux billet sponsorisé. Lorsque j’ai affaire à des clients dans cette situation, je leur explique que pour une question d’éthique, je vais contacter mes petits blogueurs, leur présenter le produit ou le service et leur demander si cela les intéresserait de le tester (et en fonction de la valeur marchande du bien, de le garder). Le blogueur écrit alors un article si le produit lui a plus, mais je me refuse à imposer l’écriture d’un billet plein de louanges, car non, les blogueurs ne sont pas des panneaux publicitaires en ligne.
Du coup, à ma petite échelle j’ai l’impression d’aider à apaiser les relations entre blogueurs, journalistes et marques. Ces trois acteurs peuvent parfaitement travailler les uns avec les autres, en bonne intelligence, j’en suis convaincue !

Et puis soyons honnête lorsque qu’on m’aborde de façon courtoise, car la ligne éditoriale de mon blog correspond vraiment à l’ADN d’une marque, je dis rarement non pour parler d’un produit. Il suffit simplement de me contacter comme une blogueuse qui a soif d’indépendance, plutôt que comme une journaliste rattachée à une rédaction.

soirée blogueurs paris

Mais en attendant, j’ai beau aimer terriblement ce que je fais, mon CDD se termine dans moins de deux mois. J’espère donc trouver le même job qui me donne le sourire, mais cette fois-ci à Paris et non plus à Lyon.
Pour les curieux qui s’interrogeraient sur mon parcours vous pouvez toujours jeter un oeil à mon CV en ligne, et me faire part du rapport que vous entretenez avec les marques.

PS : Les photos de l’article sont celle d’une soirée que j’ai organisé il y a trois semaines, avec 90 blogueurs food.

dimanche 06 avril 2014

Toutes les trois minutes une femme se fait larguer, il y a trois minutes c’était moi…

Hélène Denis souris des villes

Après 6 ans de vie de couple, des mois à s’enfoncer dans une relation toxique, et une séparation digne des éditions Arlequin, demain je serai officiellement célibataire depuis un mois (youhou !).

Je suis d’abord passée par cette période gênante, où pendant des jours de larmes et de morves, je m’autoflagellais en me disant que je ne lui piquerai plus jamais son sweat trop grand, que je ne ferai plus jamais l’amour avec lui, et que je ne regarderai pas cette quatrième saison de Game of Thrones blotti dans ses bras.

Puis la seconde étape arrive lorsque mon goût prononcé pour la tragédie et moi en venons à la conclusion que le bougre doit forcément être en train de se consoler dans les bras d’une pouffe. Une pouffe gaulée ET sympa, en l’occurrence !
Afin d’en savoir plus, je lui envoie un texto, puis deux, puis trois, puis vingt-sept. Aucune réponse. Je l’appelle donc en pleine nuit, sur le téléphone fixe, pour vérifier qu’il est bien dans cet endroit charmant qu’était notre appartement. Je deviens alors pathétique, je le sais mais je m’en fous.
A la vue de ces maigres résultats, je songe à reprendre contact avec ce vieux copain de fac, qui a fait deux mois de stage à Interpol, et qui doit probablement avoir des tuyaux pour me faire devenir une Carrie Mathison fliquant ce brave Brody.

Heureusement, les copines débarquent à temps pour venir me secouer un bon coup. Elles ne comprennent pas trop ce qui se passe, mais comme elles sont sympas, elles en viennent à la conclusion que c’était un con, doublé d’un pervers narcissique et que de toute façon je serai plus heureuse sans lui.
Elles me trainent au spa, à la salle de sport, m’obligent à entamer une grève de la faim pour retrouver ma taille 36 d’antan, et me créent un compte sur Adopte un mec et Tinder.

Grâce à elles, je me prends maintenant pour Beyoncé chantant single ladies. J’ai mille projets en tête dont celui de reprendre confiance en moi, de déménager, de me teindre en blonde platine, de me refaire l’intégral de sex and the city, de devenir hyper bonnasse, de revoir de vieux amis, et d’insuffler un nouveau souffle à ce blog…

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.