mercredi 30 juillet 2014

Le meilleur coiffeur de Lyon

Il y a deux mois, j’ai eu une envie de coiffeur, au même titre que j’aurais pu avoir une envie de Pépito. D’un coup d’un seul je m’imagine blonde platine à la manière de Elle Fanning (Je fais une fixette beaucoup trop importante sur cette gamine).
J’allume mon ordi, vais voir mon ami Yelp pour lui demander quel est le meilleur coiffeur de Lyon. Il me répond alors ‘Just good art, baby ! ». Je prends rendez-vous et après 10 jours d’attente nous voila, mon vélo et moi rue Sala.

Le meilleur coiffeur de Lyon

On m’accueille alors hyper gentiment à grand coup de sourires, de phrases charmantes et de tasse de thé. Rapidement, une coiffeuse arrive (dont j’ai oublié le nom, FORCEMENT) et m’installe dans uns de leurs petits fauteuils rétro. Elle sait que je viens ici pour une coupe / couleur et me demande alors de lui dire précisément ce que je souhaite. Elle ne me demande pas si je veux juste un blond cendré ou un blond vénitien, non, elle veut vraiment que je lui décrive ma couleur idéale.

Je commence donc à lui raconter mon envie d’un blond platine, presque blanc, mais qui n’aurait pas la gueule d’une coloration de télé réalité, et qui forcément ne me demanderait que très peu d’entretien. Pinterest à l’appui, je lui montre ma board « blondasse » et m’en vais dans de grandes considérations sur le blond parfait.

Je parenthèse : Ne lancer jamais le sujet du blond parfait en ma présence. Je peux y passer un week-end à vous en parler. Un week-end prolongé.

Le meilleur coiffeur de Lyon Le meilleur coiffeur de Lyon
Au bout de 10 minutes elle me regarde avec un sourire bienveillant et me dit : « Ok, si c’est ce que vous voulez vraiment, je peux vous faire ça, mais à ce moment là je ferai mal mon job »
Elle me donne alors son avis sur le blond qu’elle imagine par rapport à la couleur de ma peau, au vert de mes yeux et à ma routine beauté. Cyril Lignac se fond dans sa personne, et elle me propose de sublimer ma couleur naturelle, et la rendant simplement plus dorée et en me faisant une coupe plus structurée.

Etant un peu con et ne sachant pas dire non, je lui donne mon go.

Je passe par la traditionnelle opération balayage avec la tonne de petits papiers sur la tête, puis nous allons au bac à shampoing. Elle m’installe sur un de ces fauteuils de massage sur lequel je suis alors encore une créature épuisée, vaine et stupide. Puis après la phase shampoing / soin, elle effectue pendant 20 bonnes minutes, une espèce de massage du crâne, un truc du feu de dieu qui me fait passer de monstre visqueux à créature de lumière.

La suite est vaste trou noir tellement je me sentais bien et détendue. Une fois l’ultime coup de sèche cheveux passé, je me reluque dans le miroir et me dis que whaou c’est quand même canon !

Hélène Denis souris des villes Hélène Denis souris des villes

Après plus de deux mois passé chez Just good art, mon blond s’est patiné, et il est absolument parfait. Il n’y a pas une semaine où je ne reçois pas de compliments sur mes cheveux auxquels je réponds en minaudant un « oh tu sais c’est naturel ».
Finalement je me rends compte que j’ai maintenant un bon basique en guise de coupe et de couleur. Le naturel de mes cheveux ne peut pas être plus beau. Bien sur j’aurais pu avoir mon blond platine, mais je sais pertinemment qu’il n’aurait pas aussi bien vieilli. Mes cheveux sont eux en mieux, et c’est une raison bien suffisante pour le signaler.

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

lundi 28 juillet 2014

Reprendre sa vie en main

Appartement vieux lyon

Voila un mois que j’ai emménagé dans mon nouvel appartement. Un mois que je kiffe la vibes.
Après environ 25 ans de réflexion il m’est venu à l’esprit que si je voulais vraiment secouer ma vie comme un shaker, il fallait peut-être que j’arrête d’espérer recevoir un colissimo avec une baguette magique à l’intérieur.
J’espère ne pas me tromper, qu’aucun contrôle-z ne sera fait et que ma vie ne redeviendra pas grisâtre.
Si je fais un pas de côté et regarde la situation de l’extérieur, je m’aperçois alors qu’en quelques semaines énormément de choses positives sont arrivées. Non pas par le hasard, mais bien parce que je l’ai choisis.

carte audrey jeanne zü

- Ma nouvelle passion pour le sport. J’ai décidé de prendre les choses de mains, de m’inscrire dans une salle de sport canon, d’avoir mon coach perso et de me fixer des objectifs. Résultat, je fonds comme neige au soleil, et tout mon stress lié aux broutilles du quotidien s’est envolé.

- Idem côté alimentation. Toutes mes courses et mes petits plats sont suivis d’un hashtag healthy. Je ne jure plus que par Vital magazine et suis devenue la reine des jus detox. Laissons passer quelques semaines, quelques mois, le temps de voir comment je gère sur la durée, et je vous en dirai plus sur mon nouveau mode de vie.

table gigogne habitat kilo rouge

- Les amis. Depuis quelques années, j’étais bien installée dans ma zone de confort avec ma bande de copines adorées sous le bras. Aujourd’hui je bouscule mes habitudes, ne refuse plus aucune soirée, plus aucun week-end. Résultats, j’enchaine les jolies rencontres, mon cercle de copains ne cessent de grandir, et pleins de coups de coeur amicaux se créent.

- Les garçons. Après ma rupture en mars dernier, l’estime que j’avais de moi même était planquée dans un endroit inconnu. Finalement j’ai rapidement commencé à me faire draguer, puis à avoir des rencards et tout et tout. Aujourd’hui je suis redevenue cette fille cucul qui envoie des mails à ses copines pour leur raconter ô combien ce garçon joue bien du piano, cuisine 100 fois mieux que moi, et a une petite tête à faire fondre toute nana normalement constituée.

- La confiance en soi. C’est peut être encore là où j’ai le plus de mal à faire des progrès, mais je me vois changer. J’ai tendance à être cette fille trop sympa, trop gentille, trop conciliante, qui agrémente tout ce qu’elle fait d’un « c’est pas grand chose« . Mais je commence à réaliser, petit à petit, que je suis une nana bien, et pas seulement un défaut ambulant comme je l’ai cru durant beaucoup trop longtemps.

tabouret brakig ikea

Bien sur, j’en suis encore aux prémices d’un changement de vie qui ne va pas être facile à réaliser, mais j’aime cette fille que je deviens. Cette fille bien dans ses pompes, avec mille projets en construction.
Et vous alors, quels sont vos tips et astuces pour atteindre vos objectifs ?

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

lundi 09 juin 2014

Mai 2014 en images

metro parisien

Qu’il s’agisse du métro, du RER, du TER, du TGV ou du tramway, j’ai un peu l’impression de vivre dans un wagon ces dernières semaines.

mama shelter paris

Ma valise n’est jamais complètement vide et j’ai dormi dans beaucoup trop de lits différents durant ce mois de mai. Du Mama Shelter comme ci-dessus, jusqu’au convertible Ikea, j’ai absolument tout testé !

evenement blogueurs evenement blogueurs evenement blogueurs evenement blogueurs

Mais si je voyage beaucoup, c’est pour d’excellentes raisons. Dans le cadre de mon travail, j’ai notamment organisé une soirée blogueurs pour une célèbre marque de bière belge, le 15 mai dernier, à la Rotonde.
Il n’y a pas un mois, où je ne prépare ce type d’événement pour des clients de l’agence de communication dans laquelle je travaille. Malgré le stress énorme qui enrobe chacune de ces soirées, j’adore cet aspect de mon job.

Hélène Denis souris des villes

Toujours dans le cadre du travail, j’ai assisté le 27 mai dernier, au 130 ans de Maison Lejaby au Lido. Et ce fut VRAIMENT chouette. D’ailleurs si vous souhaitez avoir un aperçu de l’événement, je vous conseille d’aller faire un petit tour sur Youtube.

maison en pierres la goutte d'evian

Si ces dernières semaines furent chargées, les week-end ne furent que détente et relaxation. Que ça soit chez mes parents à la campagne…

les copines

… à Lyon avec mes copines où nous passons nos dimanches après-midi à mâter les garçons…

saint germain en laye Hélène Denis souris des villes

… ou bien à Paris pour enchainer ballades et pique-niques.

merci paris chaises design

Côté shopping, les tentations sont grandes. N’ayant plus d’appartement depuis ma séparation et n’ayant jusqu’à aujourd’hui pas pris le temps d’en chercher un, je me retrouve à lorgner sur plein de belles choses, sans pouvoir rien acheter.

maison du monde 2014

Les choses devraient heureusement vite changer dans les prochaines semaines ;)

jennifer x atg sac cartable flamingo zara kids

Mais en attendant, l’été débarque et je suis fin prête à l’accueillir !

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.