mercredi 06 avril 2016

Mars 2016 en images

06 18

C’est un peu la course en ce début de mois d’avril, mais vite, je prends mon clavier pour vous raconter le mois de mars qui a été lui aussi intense et chouette à la fois.
Allez zou, on file dans mon iPhone voir les photos s’y trouvant.

10 11

Ce mois de mars 2016 a commencé avec un week-end romantique à quelques centaines de mètres de chez nous. Comme je vous le racontais ici, Pat m’a offert pour mon anniversaire un séjour dans un hôtel de luxe en plein coeur de Lyon. Ce fut l’occasion d’en profiter à fond pour se faire dorloter, sans culpabiliser une seconde à l’idée de devoir sortir visiter la ville.

04

Pour continuer dans la même lignée, début mars une copine m’a proposé de tester le restaurant étoilé Takao Takano. Si j’étais hyper excitée à l’idée de découvrir une cuisine franco-japonaise de haut niveau, j’avais beaucoup plus la trouille à l’idée de passer en caisse. Finalement le prix fut assez doux (38 euros) pour un établissement de ce standing. Moralité, tester de très bons restaurants en formule déjeuner reste quand même le meilleur moyen de se faire plaisir tout en limitant les dégâts financièrement.

07 01 13 15 24 29

Encore côté cuisine, mes jean’s commencent sérieusement à faire la gueule, et mon pèse personne m’insulte à chacune de mes visites. J’attaque mon 5ème mois chez Yelp Lyon et a raison de 4 à 5 restos par semaine, les conséquences s’en font vraiment ressentir. En l’espace de quelques mois, j’ai tout simplement pris 8 kg.
Au moment où j’écris ces lignes, je suis en vacances à Toulouse où je n’ai comme seul mots en bouche : canard ; mais d’ici une dizaine de jours, je vais reprendre tout ça en mains car il est bien entendu exclu que je garde mon allure de baleine encore plus longtemps.

30 12

Ce mois de mars a aussi annoncé le retour du printemps à Lyon. Avec des journées hyper ensoleillées et des températures qui ont grimpé en flèche, les premiers verres en terrasse et les ballades en vélo sont réapparus.

02 14 25 17

Est aussi réapparu mon envie de bouquets, de petites plantes et autres joyeusetés du genre. En ce moment je multiplie les achats de verdure, et même si au final, je fais crever toutes mes plantes, je suis quand même bien contente d’avoir un peu de printemps dans mon appartement.

23 21

Le week-end du 19 mars j’étais de passage à Paris pour voir un maximum de copains en un minimum de temps. Ce fut l’occasion de me dégoter un très chouette airbnb que je vous présentais dans un précédent article et surtout de faire le plein de bons souvenirs.

26 27

Une semaine plus tard c’est à La Clusaz, chez la maman de Pat que nous passions le week-end. Cette escapade nous a permis de sillonner les pistes de ski où neige fraiche et soleil ont globalement été au rendez-vous.

Ce fut donc là un très chouette mois de mars 2016, qui a ouvert la porte au printemps et aux escapades allant avec !
 

jeudi 24 mars 2016

10 choses à savoir sur moi #02

01

Je suis fan d’Hayao Miyazaki : Lorsque j’étais étudiante, je gardais tous les soirs des enfants franco-japonais. Ce sont eux qui m’ont fait découvrir ce réalisateur dont j’ai aujourd’hui vu absolument tous les films d’animation. Pour la petite anecdote, ces enfants que je gardais et moi, regardions après l’école ces films en VO. Ma première rencontre avec Totoro fut donc en japonais.

J’adore marcher… et je déteste prendre les transports en commun. Que ça soit à Paris ou aujourd’hui à Lyon, je fais l’intégralité de mes trajets à pieds. Du coup, lorsque j’annonce à mes proches « allez viens, c’est pas loin, juste à 40 minutes, on le fait en marchant », ils font généralement la tronche.

J’achète absolument toutes mes musiques sur iTunes ce qui rend fou mes copains qui me prennent pour une dingue. Mais entre nous, ce n’est pas par conviction (je suis une vilaine fille), mais plus par facilité. Je trouve ça tellement plus simple de passer par iTunes quand j’entends une musique cool dans un bar plutôt que de retourner chez moi, télécharger illégalement la chose et la mettre sur mon téléphone…

J’ai un gros problème avec les chiffres impaires : Ca doit être mon côté « control freak », je ne supporte pas l’idée qu’ils ne soient pas rangés par deux. Du coup, quand je poste des articles sur mon blog, quand je programme des publications sur les réseaux sociaux, vous pouvez être quasi-certain que ça se fera à des jours ou des heures portant un nombre paire parce que ces derniers sont bien rangés. Voila, maintenant jugez moi très fort.

J’adore être spoilée : Là encore, je sais que c’est du au fait que j’aime tout maitriser (va vraiment falloir que j’aille voir un psy). Je n’aime pas l’imprévu, je n’aime pas les surprises, et je n’aime pas ne pas contrôler une situation. Du coup, quand je regarde un film ou une série, je déteste le fait que mes sentiments soient dans l’attente d’un événement qui va se produire durant le scénario. Et comme du coup, j’aime contrôler le fait de pleurer, d’avoir peur ou d’être heureuse, et bien je vais sur Allociné ou sur Twitter, pour connaitre la fin avant de la regarder.

02

Petite j’adorais dormir dans le noir total, tout simplement car je me disais que les voleurs, les monstres ou les sorcières ne pouvaient pas me repérer si j’étais dans le noir absolu. En y repensant, je me souviens avoir fait des caprices à mes parents car la porte de ma chambre était fermée mais qu’il y avait une légère lumière qui passait dessous.

Je ne sais pas prononcer certains sons. Que ça soit en français, en anglais ou dans n’importe quelle langue, j’ai de gros souci à l’oral. Par exemple, je ne vous dirais jamais que j’ai bu un verre de « lait » mais plutôt un verre de « lé ». Moralité, tout le monde se fout de ma gueule ! :)

Plus le temps passe, moins j’aime le chocolat. Il y a encore quelques années, quelques mois, j’adorais vraiment ça et pouvais en manger à m’en faire exploser, mais je réalise qu’il me dégoute de plus en plus. J’ai retenté l’expérience hier soir au restaurant, mais vraiment, le goût ne me plait plus. Rassurez-vous il y a tellement d’autres choses sucrées et grasses que j’adore, que ça compense largement.

Petite, je voulais être fleuriste. Lorsque je suis arrivée au collège j’ai fait du latin en me disant que ça allait m’aider pour connaitre et comprendre le nom des plantes. Sauf que dit classe de latinistes, dit classe de bons élèves et je me suis laissée influencer par le fait de suivre mes copains au lycée général où ils allaient tous, plutôt qu’en BEP. Avec le recul, même si j’adore ma vie actuelle, je me dis que ce job aurait vraiment pu me correspondre.

Je suis migraineuse. C’est quelque chose de génétique dans mon cas, car ma mère et ma grand-mère sont dans le même cas. Dans mon malheur j’ai de la « chance » de ne pas avoir de migraines ophtalmiques. Les miennes sont à l’arrière du crane ce qui me provoque de terrible mal de dos mais aussi des pertes d’équilibre lorsque je suis en pleine crise. Malheureusement, ces crises surviennent environ tous les 10 jours (généralement en fin de journée) et je suis alors totalement stoppée dans ce que je fais. Quelque soit mon activité, je ne peux plus rien faire, et dois simplement allée me coucher dans le noir et le silence le plus total.

 

mardi 22 mars 2016

Notre nid douillet du week-end

J’ai rencontré Pat un vendredi soir par des amis communs. Le lundi, je devais quitter Lyon pour déménager à Paris où j’avais trouvé nouveau boulot, appart’ et tout l’toutime. Au final le coup de coeur fut tel que 4 mois plus tard j’étais de retour à Lyon pour emménager avec lui.

Toutefois, même si notre vie est actuellement dans la capitale des gaules, l’un comme l’autre adorons Paris où se trouve un grand nombre de nos copains. Du coup, tous les 2 – 3 mois, on essaye de s’organiser un week-end marathon pour voir tout ce petit monde.

01

Cette fois-ci plutôt que de monopoliser les clic-clac de nos amis, nous avons décidé de se dégoter un Airbnb en plein coeur de la ville.

02 02 bis

Pour 75 euros par nuit, nous nous sommes retrouvés dans cet appartement absolument charmant qui correspond exactement à nos goûts communs.

03

J’ai pour ma part tellement aimé cet endroit où se rencontre la modernité du design scandinave et le charme de vieille brique, qu’il fallait vraiment que je vous en fasse un article.

04

L’appartement, se situe à deux pas du métro Sentier dans un vieille immeuble haussmanien.

05 05 bis

Il s’agissait il y a encore quelques mois de l’ancienne loge du gardien qui n’avait rien de très sexy. Les proprios qui sont à peine plus âgés que moi, ont acheté le lieu pour une bouchée de pain et en ont fait un nid douillet baigné de lumière.

06

Si sur le papier, la surface ne fait que 20 m2, dans la réalité, le lieu semble beaucoup plus grand notamment grâce à la magnifique hauteur sous plafond et à la mezzanine qui donne un côté cabane à la chambre.

07

La cuisine quant à elle est hyper fonctionnelle et donne surtout sur un patio où prendre le petit dejeuner le matin.

08

Bref, ce fut vraiment le coup de coeur pour cet appartement que je me ferai un plaisir de réserver à nouveau lors de mes prochaines escapades parisiennes.

09

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.

Powered by WordPress Popup