samedi 16 mai 2015

Avril 2015 en images

24 16

On va tenter un truc les gars : reprendre un rythme de publication un tant soit peu plus régulier histoire de dire que oui j’ai un blog que j’alimente assidument.
Maintenant si vous m’appelez à la barre pour me demander de me justifier, je vais avoir plein d’arguments à associer à ma mauvaise foi légendaire pour expliquer le fait que je sois aux abonnés absentes.

Elan edelman 25 rue jean goujon

Tenez déjà, vous savez que j’ai débuté au mois de mars un nouveau job à Paris. Un job très cool soit dit en passant. Lui et moi sommes en pleine phase d’apprivoisement et durant encore quelques semaines, le temps que je prenne mes marques, la majeure partie de mon énergie lui sera destinée.
Alors oui, juste au dessus c’est bien la vue que j’ai depuis ces nouveaux bureaux. Et oui (bis) juste en dessous ce sont bien des photos que j’ai pris lors d’une séance photo à laquelle j’ai participé là encore dans le cadre de ce nouveau job.
Je fais croire à Instagram que ma vie est trop chouette, quoi…

photographe levallois Helene Denis maquillage pro loft photographe

… alors qu’en fait non, ce mois d’avril n’a pas été aussi chouette que ça ! J’ai notamment été assommé (et c’est un euphémisme que de dire ça) par une mononucléose. Je pensais naïvement que choper cette saloperie signifiait juste être fatiguée, et du coup dormir énormément. Erreur ! J’en ai bavé pendant plusieurs semaines jusqu’à ce je sois à un point où je ne sois plus en mesure de parler / manger / boire. Doctissimo vous donnera les détails et bien plus encore, comme il sait si bien le faire.
J’ai donc été off pendant quelques temps et ai été contrainte de mettre boulot et vie sociale entre parenthèse le temps de reprendre forme humaine.

Juste là, c’est la vue que j’avais depuis ma chambre de malade chez mes grands-parents où je me suis fais dorloter comme lorsque j’avais 6 ans.

jardin de papy mamie

En parlant vie sociale, celle-ci est plus que jamais dans un train entre Paris et Lyon, depuis plusieurs semaines…

Immeuble hausmanien Funiculaire vieux lyon

Comme je ne suis pas très fut’ fut’ comme nana, j’ai eu l’excellente idée de rencontrer un garçon 3 jours avant que je ne déménage à Paris. Forcément il habitait à 500 mètres de chez moi alors que ça faisait près de 7 ans que je vivais à Lyon, et forcément il est tellement chouette que j’ai rapidement muté en un smiley coeur ambulant.

Coeur d'artichaud

C’est pourquoi si vous me cherchez, regarder dans un train, j’y serai surement. Et lorsque je ne suis pas dans un halle de gare, je suis dans les restos ou les bars à vins. Parce que forcément au début d’une nouvelle relation, on se présente nos amis respectifs, on les mélange entre eux et afin que ça se passe bien, on le fait autour de gras et d’alcool. Normal.

café E hélène dénis souris des villes rosé

Mes amis justement, sont ceux chez qui j’habite en ce moment. Comme je vous le disais hier, je suis en pleine recherche d’appartement. Alors qu’il y a quatre mois j’écrivais ici même que je souhaitais de la stabilité pour cette année 2015, j’en ai aujourd’hui plus que jamais besoin. Entre mon nouveau boulot, mon nouveau copain, les séquelles de la mononucléose et le fait que je n’ai pas d’appartement à moi, je me sens éreintée et ai besoin d’un endroit où je puisse m’écrouler le soir et repartir le lendemain avec les batteries rechargées.

14 11

Depuis deux mois, j’ai donc dormi à Pigalle, Sentier, Alésia et devrais poser dans les prochains jours ma grosse valise du côté du canal de l’ourcq.
Dès que je le peux, je continue à trainer les magasins de déco avec les copines, histoire de me dire que oui bientôt j’aurai de nouveau un appartement bien à moi !

15 12

Le mois est déjà bien entamé, mais on retourne faire un petit tour dans mon Iphone d’ici 15 jours pour se faire un bilan de mai 2015 en images.

02 03

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

vendredi 15 mai 2015

Recherche appartement !

Paris 8

Mes copains sont de gentils copains. Le genre à me prêter leurs lits / canapés / matelas gonflables / baignoires, depuis plus de deux mois où je vis à Paris.
Et comme j’aimerais bien qu’ils restent mes copains, il faudrait quand même que je squatte un peu moins chez eux, et que je vive un peu plus chez moi.



JE RECHERCHE DONC UN APPARTEMENT PARISIEN !

• Deux pièces (ou 1 pièce + mezzanine ou alcôve)
• 30 m2 minimum
• 950 euros de loyer maximum CC (bon ok, je peux monter jusqu’à 1150 – 1200 € mais faut pas que le proprio soit hyper regardant sur le salaire)
• Non meublé
• Branchement pour machine à laver (la laverie, c’est fini !)
• Appart hyper lumineux et un tant soit peu charmant (parquet ? moulures ?) ou moderne / atypique (Je pense que nous sommes tous unanimes pour dire que la résidence des années 60, c’est quand même bien moyen)
• Dans Paris 1, 2, 3, 4, 9, 10 ou 11

Alors ouais, je sais j’ai plein de critères de petite dinde qui s’embourgeoise, mais la bonne nouvelle c’est que :

• J’ai un CDI bien comme il faut, et donc des revenus fixes
• J’ai aussi des garants, et zéro animal qui viendrait flinguer l’appart’
• Je suis sympa, et sais où acheter des Pépito. (autant vous dire que si vous me trouver un chez moi, ça sera cadeau !)

Si en plus cet appart’ est libre avant le 1er juillet, alors ça sera PAR-FAIT !
Maintenant si vous m’aimez rien qu’un peu, ou même si vous m’aimez pas mais que vous avez un bon plan sous la main : helene.denis89 + gmail.com 

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

Partager sur Facebook, Twitter ou Google +
J' ♥ cet article sur Hellocoton !
Étiquettes : ,
mercredi 25 mars 2015

Laissez-moi vous donner des nouvelles…

Hélène Denis

Cela fait deux mois jour pour jour qu’un billet n’a pas été posté sur ce blog. Durant ces deux mois, un flot de bonnes nouvelles me sont tombées dessus. Autant vous dire que j’ai été bien trop occupée à avoir un sourire niais pendu aux lèvres pour avoir le temps de bloguer.

  • J’ai décroché un nouveau boulot

Souvenez-vous, au mois de janvier parmi mes objectifs pour cette année 2015, je vous disais vouloir trouver un job dans une agence de com’ parisienne. C’est maintenant chose faite, j’ai commencé depuis quelques semaines un nouveau travail dans une grosse agence tournée à l’international. Ce job est intense et passionnant, et je croise fort les doigts pour être à la hauteur des missions qui m’ont été données de réaliser.

appartement vieux lyon passerelle saint georges

  • J’ai quitté Lyon pour Paris

Conséquence collatéralE, de ce nouveau job, j’ai délaissé mon petit appartement lyonnais pour venir vivre à Paris. Enfin… pas vraiment. Comme je suis une sale control freak qui a toujours un plan B sous le coude, j’ai décidé de laisser mon appartement de Lyon à une copine, le temps de passer la traditionnelle période d’essai, « au cas où ». Du coup, j’ai réquisitionné l’appartement d’une amie à Pigalle durant ce mois de mars, et ai trouvé une sous-location à Alésia pour les trois prochains mois. Si tout se passe bien, je délaisserai donc officiellement mon appartement de Lyon au mois de juillet pour me prendre un nouveau chez moi parisien, dans le même temps.

Entrainement running nike women's paris 2015

  • Je me suis inscrite à ma toute première course

Alors qu’il y a un an, je ne possédais même pas une paire de baskets digne de ce nom, je me suis inscrite il y a un mois, à ma toute première course. Après avoir passé des dizaines et dizaines d’heures à la salle de sport, je me suis rendue compte que le running était finalement le sport qui me convenait le mieux. Du coup, histoire de se donner des objectifs à réaliser, j’ai décidé de participer au Nike women’s Paris du 7 juin prochain. Comme il s’agit de ma première course, mon seul objectif est d’effectuer ces 10 kilomètres et de passer la ligne d’arrivée sans avoir l’impression d’être à deux doigts de mourir.

  • J’ai fêté mes 26 ans !

Le mois dernier, j’ai passé le cap des 26 ans, et ma foi je l’ai passé plutôt sereinement. Je me suis demandée si je n’avais pas la trouille de cette année supplémentaire, de me dire que j’étais désormais plus proche des 30 ans que des 20. Et bien finalement non. Lorsque je vois mes copains trentenaires et leur vie à la cool, j’ai juste envie que les années filent vite vite vite pour faire tout comme eux. Et puis, avec le recul je me rends compte que je suis beaucoup plus heureuse et bien dans mes pompes aujourd’hui, que lorsque j’avais 20 ans.

Pour l’occasion, j’ai passé une super soirée d’anniversaire avec ma famille, et une dizaine des mes amis les plus proches. Même s’il manquait quelques personnes pour avoir la crème de la crème, cette soirée pleine de bonne bouffe et de sourires a été le plus beau cadeau que j’ai eu cette année.

  • Et puis le reste…

Il y a aussi tout un tas d’autres bonnes choses qui me sont arrivées, de bonnes nouvelles que j’ai appris ou de projets qui ont débarqués, mais qui sont encore trop précoces ou sous embargo pour que je puisse encore en parler ici. Bref, il y a un énorme hashtag « happy days » qui se trimbale au dessus de moi, et j’espère bien qu’il ne va pas partir de si tôt !

Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest

 

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.

Powered by WordPress Popup