samedi 06 août 2016

6 mois de manucures semi-permanente

Cela fait plus de 6 mois que mes ongles ne vivent plus que par la manucure semi-permanente, 6 mois que je les enchaine en faisant une simple pause de quelques jours toutes les 3 poses, et 6 mois qu’ils n’ont jamais été aussi beaux.
Pourtant je n’ai jamais autant lu d’articles, vu autant de snap ou de commentaire Facebook, de nanas qui ont eu une très mauvaise expérience de ce type de manucure et qui se retrouvent avec les ongles bousillés. Aujourd’hui, j’avais donc envie de vous partager mes tips, pour éviter que cette manucure ne vire au drame.

retirer manucure semi permanente

Avant de rentrer dans le vif du sujet, répondons à une question de base : manucure semi-permanente, késako ? Cette manucure a comme principale caractéristique de tenir une bonne quinzaine de jours. Pour que cela soit possible, on vous pose un vernis composé d’un gel en plusieurs couches, que l’on fait sécher sous une lampe à UV. A partir de là, votre vernis ne bouge plus. Que vous fassiez votre vaisselle à la main, que vous alliez à la piscine ou au hammam, le vernis ne s’écaille pas, ne s’effrite pas et vos mains sont absolument nickel.

Le délais de 15 jours – 3 semaines à partir duquel il faut retirer le vernis, correspond simplement au temps de repousse de votre ongle. Après ce laps de temps, votre vernis sera toujours canon, mais la base de votre ongle ayant repoussée, il y aura une démarcation ongle / vernis trop importante pour que cela soit joli.

Manucure semi permanente

Maintenant que cela est dit, passons à l’étape mise en garde afin d’éviter que vos ongles ne rendent l’âme. Trop d’instituts, effectuent ces manucures avec des produits qui bousillent les ongles. Moralité, au moment de retirer le vernis, ils sont obligés d’utiliser des produits hyper corrosifs (genre de l’acétone pure) et même de polir à l’excès l’ongle pour retirer l’excédant de vernis. Du coup, vos ongles se retrouvent plein de striures et sont par la même occasion mou et terriblement cassants.
Voici donc comment éviter cela :

Bien choisir la marque de son vernis : Que vous fassiez votre manucure à la maison ou en institut, le premier réflexe est de choisir la bonne marque de vernis. A ma connaissance, deux marques seulement respectent totalement les ongles en matière de semi-permanent : OPI et Shellac. C’est tout ! Si votre esthéticienne, commence à vous proposer un vernis Peggy Sage par exemple, fuyez !

Hydrater, hydrater, hydrater : Mettre une crème hydratante bien riche sur les mains et les pieds, est le dernier geste que je fais chaque soir avant de me coucher. Qu’il s’agisse d’un vernis classique ou semi permanent il ne faut pas oublier que le résultat est le même : votre ongle est enfermé sous une couche de produit pas vraiment naturel, il a donc besoin d’être dorloté au maximum pour rester le plus solide possible.

N’arracher pas votre vernis : Si je dis ça, c’est bien entendu parce que je l’ai fait et que je l’ai rapidement regretté. Lorsque votre ongle repousse, il y a une démarcation qui se forme avec vos 4 couches de vernis (base + vernis couche 1 + vernis couche 2 + top coat). Croyez moi, vous allez être très tenté de tirer sur un petit bout de vernis et de tout arracher plutôt que d’effectuer une dépose classique.
Le problème en faisant ça, c’est que vous allez arracher dans le même temps la couche supérieure de l’ongle qui est là pour le protéger. Après cela, vous aurez des striures et autres tâches blanches durant plusieurs semaines, le temps que votre ongle se régénère.

Retirer le vernis avec les bons produits : Pour retirer votre vernis, vous aurez besoin que de trois produits : du dissolvant avec acétone (et non de l’acétone pure, nom de dieu !), du coton, et du papier aluminium.
Imbibez les cotons de dissolvant, posez les sur vos ongles, enroulez le tout dans du papier aluminium de sorte à former une sorte de papillote sur chacun de vos doigts et attendez une quinzaine de minutes. Une fois les papillotes retirées, enlevées l’excédant de vernis avec un simple baton de buis.

Faites des pauses régulièrement : Même si mes ongles ont bonne allure, toutes les 3 poses, je laisse mes ongles sans vernis durant 4 – 5 jours avant de faire une nouvelle manucure. Cela leur permet de se réoxygéner et d’éviter de jaunir.

l'atelier des rouges lyon

Vous l’aurez donc compris, la manucure semi-permanente a le gros avantage de vous permettre d’avoir des mains constamment nickel, mais elle n’est pas sans risque. Pour ma part, j’effectue ces manucures en institut, à l’Atelier des Rouges, dont l’équipe fait un travail absolument remarquable.
Si vous n’habitez pas Lyon où que vous ne pouvez pas aller à cet endroit, n’hésitez pas à bombarder de questions l’institut que vous sélectionnez afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.


5 chouettes commentaires !

  1. Intéressant! Pourquoi dis tu qu’il faut fuir Peggy Sage ?

    Répondre ?

    Hélène

    le 6 août, 2016 à 9 h 05 min a répondu :

    Parce qu’ils sont trop chargés et qu’ils ne peuvent être retirés qu’avec des produits très violents comme l’acétone, qui équivaut clairement à tremper tes ongles dans du white spirit !

    Répondre ?

  2. J’avais jusque là une mauvaise expérience avec le vernis semi permanent mais tes conseils me donne envie de retenter l’expérience 🙂
    Merci à toi pour tes astuces.

    Répondre ?

  3. je l’ai fait et j’ai pas pu m’empecher de tout gratter lol et le pire c’est que ca m’a fait mal, je crois que je ne retenterai pas le vernis semi permanent!

    Répondre ?

  4. […] y a quelques temps, je vous parlais de mon addiction pour le vernis semi-permanent. Cette semaine, à l’occasion de mon rendez-vous bi-mensuel à l’atelier des […]

Laissez un commentaire

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.