vendredi 06 janvier 2017

Hygge, l’art de vivre à la danoise

lalala

« hygge » par ci, « hygge » par là, depuis quelques mois ce terme désignant le bien-être à la danoise semble dégouliner absolument de partout. En bonne victime des médias et du marketing que je suis, j’ai donc décidé d’aller voir ce qui se cachait derrière le buzzword du moment ! 

Le hygge (que l’on prononce « hou-ga ») est l’idée de faire de sa qualité de vie une priorité. Il ne s’agit pas de quelque chose de tangible mais plutôt d’une philosophie visant à privilégier le confort et la convivialité. Le hygge peut s’apparenter au cocooning ou à l’épicurisme avec l’aspect humain et social en plus. 

Il faut dire que pour affronter le climat et notamment les hivers particulièrement rudes présents à 1500 km de chez nous, ces chers danois n’ont pas d’autre choix que d’injecter dans leur quotidien une bonne dose de douceur et de confort. C’est ainsi qu’ils ont appris à partir du travail avant 17h pour mieux se retrouver chez eux, avec famille et amis, afin de créer des moments conviviaux où tout le monde se retrouve. 

Processed with VSCO with s1 preset

Les moments hygge sont toujours un peu rustiques. Enfiler une paire de chaussettes en laine, organiser une soirée jeux de société, ou fainéanter sur le canap’ en amoureux le samedi soir sont des choses représentatives de cet art de vivre venu du grand nord.

En France nous avons davantage de pression social sur le fait de sortir, de faire la fête, de rencontrer de nouvelles personnes, de partir tard du travail et plus globalement d’être toujours occupé et dynamique. La paresse n’a pas forcément une connotation hyper positive chez nous, alors qu’elle est pourtant indispensable à une bonne qualité de vie.  

img_0164 img_0162-3

Le hygge invite donc à créer chez soi (plus qu’à l’extérieur) un cocoon douillet dans lequel recevoir ses proches aisément. Pour cela, les danois misent beaucoup sur une jolie décoration intime et chaleureuse dans laquelle on retrouve des bougies constamment allumées, des plaids douillets, de gros coussins, des matières naturelles, un coin dédié à la lecture… etc.

C’est parce que leur priorité est d’injecter un peu de douceur à leur quotidien grâce à des petits plaisirs simples que les danois vivent dans le pays le plus heureux du monde. 

img_9228

Pour mieux illustrer cela, je vous propose 25 exemples de situations terriblement hygge
1. Boire un chocolat chaud après une journée de ski ; 
2. Etre au chaud dans son lit en entendant la pluie tomber ;
3. Manger une bonne raclette entre copains ;
4. Allumer des dizaines de bougies dans son appartement ; 
5. Se délecter de l’odeur de cookies cuisant au four ;
6. Passer un après-midi entre copines, dans un salon de thé, à refaire le monde ;
7. Chez soit, multiplier les lumières tamisées;
8. Faire une balade en forêt, en famille ;
9. Se coller à un radiateur lorsqu’on a froid ;
10. Prendre le petit déjeuner au lit avec la personne qu’on aime ; 
11. Enfiler une paire de chaussettes en laine ;
12. Organiser une soirée spéciale jeux de société ; 
13. Créer un coin lecture, douillet, dans son appartement ;
14. Se retrouver en famille devant un comfort movie ;
15. Se lover dans un gros plaid ; 
16. Cuisiner à plusieurs ;
17. Retrouver ses amis après une journée de travail ;
18. Faire une sieste après un repas rassasiant ; 
19. Faire du sport entre copains ; 
20. Manger des bonbons ; 
21. Prendre un bain avec de la mousse, des bougies et un verre de vin rouge ; 
22. Préparer des confitures avec les fruits du jardin ;
23. S’asseoir devant un feu de cheminé ; 
24. Collectionner les objets en bois ; 
25. Organiser un pic nic entre amis. 

N’hésitez pas à me suivre sur Facebook & IG pour découvrir les prochains articles

mercredi 04 janvier 2017

La belle année !

01

Je saute à pieds joints dans cette année 2017 comme une enfant lors de la rentrée des classes. Il faut dire que j’adore l’idée d’une nouvelle page blanche qui nous permet d’être une meilleure personne et de faire le point sur l’année qui vient de s’écouler.

Cette année 2016, parlons en justement… Globalement elle a été positive. Même très positive je dirais ! 

  • Il y a un an, nous ne savions pas trop avec Pat si nous allions rester à Lyon, déménager à Paris ou carrément partir vivre à l’étranger. L’entreprise dans laquelle il évolue, ayant des bureaux partout à travers le monde, il y avait pour lui, et donc pour nous, un risque de mutation. En septembre dernier nous avons appris que nous restions à Lyon, et ce fut pour moi une sacrée bonne surprise.
  • L’an passé à cette même période j’étais la CM intérimaire de Yelp Lyon. Après avoir travaillé en tant que journaliste / pigiste puis en tant que consultante e-RP, en agence à Paris et à Lyon, ça était la révélation de découvrir une nouvelle méthode de travail où la confiance et l’indépendance sont les maitres mots. 
    Cette belle expérience m’a fait pousser des ailes et m’a conduit à me lancer au mois de novembre en tant que freelance. Pour le moment, salaire régulier et clients sont au rendez-vous et j’espère pouvoir faire grossir ma petite entreprise durant les 12 mois à venir.
  • L’année 2016 n’a pas forcément était celle des grands voyages car j’ai perdu au mois d’avril TOUS mes papiers d’identité et il m’a fallut plusieurs mois pour les faire refaire. Du coup, cela a été l’occasion de se faire des petits week-end à travers la France qui finalement ont été très agréables. Chartres, Paris, Colioure, le Grand Bornand, La Clusaz, Marseille, Cavalaire, Toulouse, Annecy et St Tropez ont donc été nos destinations de l’année.
  • Notre home sweet home a été au coeur de cette année 2016. Travaillant à deux depuis la maison, l’un de mes gros point de dépense des 12 derniers mois a été la déco. J’ai dépensé de petites fortunes en meubles et accessoires déco, mais aujourd’hui même s’il me reste pas mal de boulot, nous nous sentons terriblement bien dans l’univers mi-vintage mi-scandinave qui règne chez nous.
  • Enfin, s’il n’y avait qu’une seule chose à retenir de cette année, il s’agirait des innombrables déjeuners, apéros, brunchs et fêtes dont j’ai profité. Entre mes parents qui ont déménagé aux portes de Lyon et qui vivent désormais aux pieds d’une station de métro, et tous les copains anciens, nouveaux, lyonnais, parisiens ou étrangers qui sont présents dans ma vie et qui sont toujours partants pour bien manger et bien boire, je me rends compte que j’ai une chance incroyable.

02

Bref j’ai un mec dont je suis folle, une famille soudée, une belle brochette de copains épicuriens, un boulot que j’aime et qui me challenge tous les jours, un appart joli comme tout et l’envie de m’améliorer constamment. Pour 2017, je conserve donc toutes ces bases qui me rendent heureuse, et j’injecte 4 points sur lesquels travailler pour rendre mon quotidien encore plus top :

03

  • En 2017, j’arrête d’être un panier percé. Cette année je me suis offert un nouvel appareil photo, un nouvel ordinateur, plein d’objets déco et de sorties au resto, mais j’ai été incapable de faire grossir ma petite épargne. Pour éviter que mon livret A ne fasse la gueule plus longtemps, je vais tenter de me faire violence et d’être un peu plus économe.
  •  En 2017, je change d’appart. Notre 45 m2 aussi charmant qu’il est, commence vraiment à être petit pour deux. Alors cette année, nous avons décidé de déménager pour quelque chose de plus grand, mieux placé en attendant d’avoir le budget pour acheter l’appartement de nos rêves. 
  • En 2017, je reprends sérieusement le sport. Il y a deux ans, j’allais à la salle de sport 5 fois par semaine et mes jeans archi skinny étaient ravis. Depuis c’est le gros désastre ! 
    Malgré la vilaine entorse que je me suis fait il y a quelques semaines, je compte bien reprendre le sport tout en douceur puis un peu plus intensément pour retrouver la meuf sportive que j’étais il n’y a pas si longtemps.
  • En 2017, je me concentre sur le travail. Pour le moment ma petite entreprise se porte bien mais elle est encore toute jeune. J’espère donc continuer à faire grandir l’entrepreneuse que je tente d’être, afin de pouvoir faire grossir mes projets et me sentir plus que jamais légitime.

04

N’hésitez pas à me partager ici ou sur les réseaux sociaux*** ces objectifs que vous aimeriez réaliser cette année. Je trouve toujours cela terriblement inspirant. 

lundi 19 décembre 2016

Le Grand Cuisine Cinéma Club

01-gccc

Je vis une histoire d’amour avec la bouffe depuis bientôt 28 ans. Mais genre une vraie histoire d’amour. A la maison, j’ai toujours vu ma mère et mon père cuisiner, aller au marché, chez les producteurs pour se ravitailler et dénicher de bons produits

03-gccc

02-gccc

A 18 ans, quand j’ai décroché mon Bac et que je suis partie de chez mes parents, je me suis tout de suite mise à cuisiner. J’invitais mes copines pour qu’elles me servent de cobaye et peu à peu mes premiers petits salaires m’ont permis de me faire de bons restaurants.

04-gccc

05-gccc

Il y a deux ans, je rencontrais Pat qui est lui aussi un véritable épicurien. A nous deux, nous avons écumé toutes les bonnes adresses de Lyon. Du fast-food revisité, en passant par les asiat’, les italiens, les bars à vin, les végétariens, les bouchons lyonnais et même les étoilés, nous avons vraiment découvert un tas de bonnes adresses. 

06-gccc 07-gccc

L’an passé, j’ai pris le poste de CM intérimaire de Yelp Lyon durant près de 6 mois, ce qui n’a absolument pas arrangé mon amour inconditionnel pour les plaisirs de la table. Et puis hier il y a eu le Grand Cuisine Cinéma Club, une expérience unique comme j’en avais jamais vécu jusque là.

08-gccc

09-gccc

Pour la faire courte, durant ce GCCC nous avons visionné 3 courts métrage et un documentaire dédiés à la food (évidemment), tout en dégustant des plats en lien avec ces films. Ces plats ont été cuisiné par les chefs des Apothicaires, de la Bijouterie, et du Substrat, soit de belles adresses jeunes, créatives et hyper branchées de la scène food lyonnaise.

11-gccc

L’idée était vraiment de découvrir des films à voir et à manger, ce qui dans le cas présent a été hyper réussi grâce à une finger food incroyablement créative.
Souvenez vous, le nombre de fois où vous avez passé une soirée devant un reality show culinaire, ou devant une série du type Chef’s Table sans rien vous mettre de vraiment bon sous la dents. Hier ce fantasme de manger ce que je voyais à l’écran a été réalisé, et ce fut un énorme kiff.

Bref, si vous êtes un curieux de l’assiette et que vous aimez les concepts gourmands estampillés hipster (n’aillons pas peur de le dire), alors surveillez bien les prochaines dates de cette belle initiative.

12-gccc

13-gccc

Sauf mention contraire, l'ensemble des textes et visuels présents sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de l'auteur.